Accueil > Axes > ETiCS > Thèmes de recherche > Le numérique peut-il aider à réduire nos impacts (...) > Le numérique peut-il aider à réduire nos impacts (...)

Le numérique peut-il aider à réduire nos impacts environnementaux ?

L’omniprésence du numérique dans tous les secteurs d’activité (transport, bâtiment, agriculture, énergie, industrie, etc.) est incontestable. Selon certaines études, il porte en lui la capacité de réduire les impacts environnementaux de ces secteurs, avec la mise en place de solutions « smarts », basées sur des réseaux de capteurs, l’inter-connexion des systèmes, ou encore l’intelligence artificielle. On peut s’interroger sur le potentiel réel des solutions numériques mais aussi sur les risques associés, y compris celui de favoriser l’option technologique au détriment de solutions plus « low tech » et possiblement plus efficaces. Dans ce thème de recherche l’objectif est de fournir des bases scientifiques pour aider à arbitrer si une technologie doit être développée et déployée au vu de son efficacité, de son coût, du temps nécessaire pour la mettre en œuvre et des incertitudes associées. Nous chercherons plus particulièrement à répondre aux questions suivantes.

  • Quels sont les bénéfices potentiels, d’un point de vue purement technologique, de ces solutions numériques ? Cette quantification des bénéfices devra aussi prendre en compte les impacts directs de la mise en place de ces solutions (production et déploiement des infrastructures matérielles, alimentation en énergie électrique) sous la forme d’une analyse de cycle de vie.
  • Quels sont les effets indirects de ces solutions, c’est-à-dire comment nos sociétés risquent-elles de répondre à l’introduction de ces solutions ? De tels effets peuvent limiter voire inverser les bénéfices attendus, par exemple par effet rebond. Cette question est par nature pluri-disciplinaire mais nous envisageons d’utiliser des modèles numériques pour quantifier l’ampleur des effets. Par exemple nous pourrions utiliser des modèles de type LUTI (Land Use and Transport Integrated) pour étudier l’effet de la « smart-mobilité » sur les émissions de gaz à effet de serre.

Une attention particulière sera portée à l’évaluation des incertitudes sur les résultats, ainsi qu’à l’étude des hypothèses (technologiques, économiques, réglementaires, sociétales, etc.) sous lesquelles les solutions étudiées sont bénéfiques d’un point de vue environnemental.


Contact | Plan du site | Site réalisé avec SPIP 3.1.15 + AHUNTSIC [CC License]

info visites 1781581