Détails sur le séminaire

Auditorium (Building IMAG)
12 février 2024 - 10h00
Comment évaluer le potentiel d'une solution numérique face à l'urgence écologique ? Application aux plateformes de covoiturage régulier à l'échelle locale (Phd Defense)
par Aina Rasoldier de Inria



Résumé : Au vu de l'urgence écologique actuelle, il est légitime de se demander quel est le potentiel des solutions numériques pour faire face à cette situation. Actuellement, nous manquons de fondements scientifiques permettant de décider si une solution numérique devrait être développée ou mise en place en fonction de ses effets sur l'environnement et la société, des obstacles à sa mise en œuvre et des incertitudes associées. Dans ce contexte, une première partie du travail consiste à étudier les méthodologies permettant d'évaluer les impacts environnementaux évités par des solutions numériques. Il est notamment montré que les évaluations dans la littérature scientifique présentent des limites récurrentes. En premier lieu, il est souligné que les évaluations restreignent souvent leur périmètre, en ignorant notamment les impacts directs des technologies et leurs impacts sur la société, y compris les effets rebond. De plus, d'autres limitations sont à regretter dans le contexte de l'urgence écologique : le lien entre le potentiel des solutions numériques et les stratégies d'atténuation, ou leur intégration dans un scénario de durabilité souhaitable, est rarement abordé. Ce travail de thèse propose donc des recommandations méthodologiques pour évaluer les impacts évités grâce à une solution numérique, dans le but de pallier les limitations précédemment évoquées.
Dans une seconde partie, l'étude se penche sur le potentiel d'une solution numérique particulière : les plateformes de covoiturage régulier (par exemple, BlaBlaCar Daily, Karos et Klaxit), dont l'un des avantages attendus est la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur du transport de passagers, l'un des secteurs les plus émetteurs en France. Le potentiel de ces plateformes est évalué à l'échelle de la métropole grenobloise (France) grâce à une nouvelle méthode, la Méthode d'évaluation du potentiel du covoiturage à l'échelle locale (MEPCEL). Lors de l'évaluation du potentiel environnemental de cette solution, une attention particulière est accordée à l'examen des hypothèses sur lesquelles repose le gain environnemental. Ces hypothèses sont-elles réalistes ? En comparant les résultats aux objectifs environnementaux définis, entre autres, par les stratégies d'atténuation, il apparaît que, même si l'objectif est réalisable, une évolution significative et rapide des comportement est nécessaire pour l'atteindre. Dans l'ensemble, cette thèse met en lumière le fait qu'il reste encore un défi important à relever concernant le potentiel du numérique et pose une question : dans quelle mesure pouvons-nous encore compter sur les solutions numériques face à l'urgence écologique ?




Contact | Plan du site | Site réalisé avec SPIP 4.2.8 + AHUNTSIC [CC License]

info visites 3872358